Coopération avec le département du Pool (Congo)


 

L’équipe locale IRCOD en charge du projet PROFAP.
De gauche à droite : Bruno CAMBIER chef de projet,
Modeste MIEGAKANDA, Chelmy KOUBEMBA,
Orion KANZA, Anne-France WITTMANN,
Amélia BIKAKOUDI, Saturnin MANDANGUIS.

 

Le Président du Conseil départemental du Pool,
Michel BOUBOUTOU MAMPOUYA, entouré de
Catherine PFISTER-BERNABEL et Anne-France
WITTMANN, et des élus et cadres du Conseil
départemental du Pool, avec Bruno CAMBIER
chef du projet PROFAP

 

Coopération avec le Congo

La Ville de Ribeauvillé est engagée depuis 2010 dans une action de solidarité internationale dans le Département du Pool, en République du Congo. Dans un premier temps l’aide apportée a consisté en un soutien* sur 3 ans aux sœurs de la Divine Providence qui œuvrent depuis plus de 50 ans notamment dans l’éducation et le social. La Ville poursuit depuis ce partenariat de coopération décentralisée, en collaboration avec l’IRCOD (Institut Régional de Coopération Développement) et avec le soutien de la Région Grand Est, dans le cadre d’un programme de relance de l’agriculture dans le Département du Pool.

Un programme en phase de clôture
Mis en œuvre sur une période de 4 ans (2013-2017), ce programme, intitulé PROFAP - Professionnalisation et structuration des filières agricoles pour le développement rural de six districts du Pool –, s’est attaché à augmenter les capacités locales de production agricole (dans les filières bovine, avicole et céréalière), à renforcer la structuration et l’organisation des acteurs du développement agricole. Il a également permis de poser les jalons d’une gouvernance du développement agricole sur le territoire et d’amorcer l’élaboration d’une politique agricole au niveau du Département du Pool. Il a mobilisé un large nombre de partenaires : Union Européenne (UE), ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI), Région Grand Est, Département du Pool, Ville de Ribeauvillé, Afdi 67, Fondation marianiste, etc…

Le PROFAP est à présent dans sa phase de clôture, avec de nombreux résultats favorables et des acquis solides en termes de relance agricole sur le terrain. Sa mise en œuvre a été marquée par le changement de l’équipe élue du conseil départemental du Pool en 2014 ainsi qu’à l’automne dernier par les troubles survenus dans la zone d’intervention au moment des élections présidentielles. Le programme a fait face également à d’importants contraintes financières, dues aux réductions des dotations étatiques aux collectivités, contraignant l’IRCOD à rester prudent dans ses investissements.

Une mission d’évaluation

En janvier dernier, l’IRCOD, représentée par sa chargée de mission responsable du PROFAP Anne-France Widmann, et La Ville de Ribeauvillé, représentée par Mme Catherine Pfister-Bernabel, conseillère municipale, ont été conviés à la mission d’échanges institutionnels et de suivi-évaluation du programme PROFAP.
Il a fait l’objet d’un bilan global et la transition vers la nouvelle phase de programmation 2017-2018 a été amorcée.

Les échanges ont porté concrètement sur :

  • La formation professionnelle agricole dans le Pool avec le renforcement des connaissances théoriques et des capacités techniques des agriculteurs et éleveurs : ce volet constitue l’un des facteurs déterminants de la réussite et de la durabilité du projet PROFAP ;
  • La structuration et l’organisation des professionnels agricoles dans le Pool : volet fondamental dans la mise en place de filières agricoles sur le territoire ;
  • L’expérience acquise par le réseau de fermes pilotes dans leur double mission : renforcer les compétences des agriculteurs et éleveurs, et expérimenter/innover dans le domaine agricole ;
  • La structuration de la filière maïs dans le Pool qui a pour objectif de sécuriser l’accès aux produits d’élevage (aliment de bétail entre autres) ;
  • L’appui à la filière avicole dans le Pool : l’objectif étant, dans un contexte post-conflit, l’amélioration des conditions de vie locales par une diversification de la ration alimentaire (œufs, viande) et le soutien à une économie locale familiale et vivrière ;
  • L'appui à la filière bovine dans le Pool, productrice de viande ou d’engrais nécessaire à l’activité agricole, via une formation, une dotation en animaux et un suivi par les techniciens agricoles.
  • Renforcement des capacités de maîtrise d'ouvrage du Conseil Départemental du Pool.

* En savoir + : lire « Bien Vivre à Ribeauvillé » n°8 - mars 2010 - p 4 et n°12 – Mars 20111 – p8