Le Moyen-Age


 

Les terres de Ribeauvillé passèrent des ducs de Franconie aux évêques de Bâle. Profitant de l'anarchie qui suit l'effondrement de l'empire de Charlemagne, les turbulents seigneurs de Rappolstein s'émancipent et construisent les trois châteaux (Saint Ulric, Girsberg, Haut-Ribeaupierre).

Leur influence s'étend, ils s'illustrent dans des croisades, où ils gagnent le droit d'orner leurs armes d'une tête de maure après que l'un d'eux ait abattu un arabe d'un coup d'épée. Ils soignent leurs alliances et se rangent aux côtés de Rodolphe de Habsbourg dans la course à l'empire.

Le village au pied des châteaux s'agrandit : il est doté de remparts et de tours, et reçoit le statut de ville, partagée en quatre quartiers, avant 1290. Il s'ensuit un regain de prospérité pour la petite ville, mais elle ne bénéficia pas de franchises particulières et le partage en quartiers ne permit pas l'émergence d'une conscience commune.