Tom BOROCCO nous a quittés !

Tom BOROCCO nous a quittés !

La Ville de Ribeauvillé déplore avec tristesse la disparition de Tom BOROCCO, maître imprimeur et artisan lithographe de renom, à l’origine de la création du Conservatoire des Arts et Techniques Graphiques dans notre cité. La Ville de Ribeauvillé a mis à sa disposition en 2012 le site réhabilité des anciens abattoirs pour lui permettre d’abriter son exceptionnelle collection de pierres lithographiques et d’anciennes presses manuelles du XIXe siècle. Son talent et son savoir-faire ont permis à la Ville de Ribeauvillé de disposer ainsi du dernier atelier de lithographie traditionnelle existant encore en France. En homme passionné et attachant il a fait de ce lieu un espace pédagogique de transmission d’un savoir-faire en voie de disparition.

Qui n’a jamais assisté à l’une de ses démonstrations d’impression sur sa presse à bras de 400 kg, dans un salon du livre, lors d’une fête médiévale… ? En ardent défenseur de la lithographie, il ne se lassait pas de décrire le processus de la technique d’impression sur pierre. De grands artistes lui ont fait confiance : PLANTU, TARDI, Tomi UNGERER, UDERZO, Raymond WAYDELICH ou encore Jak UMBDENSTOCK. En septembre dernier, lors de « Pfiff un jour, Pfiff toujours », il a tenu à être présent pour épauler Mathieu Boeglen, son jeune compagnon à qui il a transmis son savoir, pour le tirage de la lithographie créée à partir d’un dessin d’Antoine Helbert.

Son engagement pour la sauvegarde de la lithographie lui vaut un Bretzel d’Or en 2014. La nomination dont il était sans doute le plus fier est celle de Chevalier de l’Ordre National du Mérite reçue en 2016.

À son épouse, ses deux enfants et ses nombreux amis, nous présentons nos très sincères condoléances.

  

© Photographies Ville de Ribeauvillé / Bernard LEFORT

© Photographie Ville de Ribeauvillé / Bernard LEFORT

 

© Photographie Ville de Ribeauvillé / Catherine KUEHN