Le 152e Régiment d'Infanterie

Un peu d'histoire...

Entrez dans la légende !

Fort d’une identité unique, le 152e régiment d’infanterie, également surnommé Quinze Deux, est un régiment d’assaut, résolument tourné vers l’action opérationnelle et l’innovation tactique.
Régiment de tradition d’Alsace, il s’est toujours distingué par son ardeur au combat. Il est équipé des matériels les plus modernes et les plus puissants de l’infanterie française, avec l’équipement FELIN et le véhicule de combat VBCI.
Le Quinze Deux a libéré l’Alsace par deux fois, au cours de la 1ère puis de la 2nde guerre mondiale, ce qui lui vaut des liens d’amitié indéfectible avec la population alsacienne.
Il a été le vainqueur des terribles combats du Hartmannswillerkopf, point stratégique que se sont disputés les armées française et allemande dans une bataille de géants et dans une guerre de montagne.
Régiment d’infanterie invaincu de la 2nde guerre mondiale, il a aussi pris part aux combats de la Résistance en Auvergne et à ceux de la Libération, faisant sienne la fière devise du général de Lattre : NE PAS SUBIR !
Le Quinze Deux a également noué des liens de fraternité d’armes puissants avec l’armée américaine, son ancêtre, le régiment de Saintonge, ayant pris part à la guerre d’indépendance lors de la bataille de Yorktown en 1781, puis lors de la 1ère guerre mondiale, quand le Quinze Deux a permis l’engagement des Marines américains, lors de la bataille fondatrice de Bois Belleau en 1918 et, enfin, lors de l’engagement en Afghanistan en 2011, au sein de la Task Force Lafayette.
Régiment d’élite, il a été récompensé par les plus hautes autorités civiles et militaires, au point d’être appelé le « Premier régiment de France ». Craint par l’armée allemande, il a été surnommé « Teufels Regiment », le régiment du diable, d’où lui vient l’appellation de « Diables Rouges ». Son ardeur extraordinaire au combat lui a valu d’être félicité et récompensé, en étant le premier des régiments français à recevoir la fourragère rouge aux couleurs du ruban de la Légion d’honneur, puis à voir son drapeau décoré de la croix de chevalier de la Légion d’honneur par le Président Poincaré.
Au lendemain de la 2nde guerre mondiale, c’est le général de Gaulle lui-même qui remet le drapeau du 152e régiment d’infanterie à son chef de corps.
Régiment d’assaut, le Quinze Deux combine aujourd’hui les qualités d’une troupe de choc et la puissance de la force mécanisée, ce qui lui permet d’être engagé, avec une grande polyvalence, dans les missions les plus exigeantes comme l’Afghanistan, le Sahel et sur tous les théâtres d’opération extérieure ou intérieure.
Capitalisant sur une riche expérience opérationnelle, il s’applique à un entraînement rigoureux, en s’aguerrissant dans les montagnes vosgiennes et dans les centres d’entraînement spécialisés, en intégrant sous son commandement les capacités tactiques nécessaires des armes d’appui (artillerie, génie) et de l’armée de l’air, pour remporter la victoire, sur tous les théâtres d’opération où les décideurs politiques et militaires l’envoient.
Entrez dans la légende !